Depuis 2007 le FJEP a décidé d’appliquer les règles qui suivent :

    – Refuser toute manifestation parallèle, :

    – Interdire le camping et ses terrains annexes aux camions,

    – Interdire le village aux chiens  pendant la durée du festival du samedi au dimanche soir.

Interdiction aux chiens : Si les festivaliers sont maintenant bien habitués et respectent bien l’interdiction des chiens dans l’enceinte des concerts, nous avons connu en 2009 des problèmes à le faire respecter le dimanche et cela nous a posé des problèmes compte tenu des nombreuses animations avec un public familial et âgé : nous sommes donc beaucoup plus vigilants depuis 2010  pendant toute la fête au village. En effet, notre festival ne pourrait pas continuer sans le maintien du caractère familial de la fête du village que nous devons absolument préserver.

Nous remercions les festivaliers qui depuis,  ont su respecter ces règles et qui nous permettent ainsi par leur soutien et leur compréhension de continuer à organiser un festival ou le côté festif se manifeste dans la convivialité et le respect des uns et des autres.

Quelques explications « historiques »:

Le FJEP organise depuis maintenant 43 ans le festival de la Chabriole. Ce festival, animé uniquement par des bénévoles, s’est installé dans le paysage culturel Drôme -Ardèche grâce à son esprit de convivialité, d’ouverture à tous et surtout grâce à sa totale intégration avec la population du village qui contribue fortement à sa réussite, toutes générations confondues.

Celle-ci a parfaitement accepté le « tumulte sympathique » qui anime le village 1 fois par an. elle a découvert également que les jeunes savent s’amuser tout en respectant l’environnement et les populations locales.

En 2006 et pour la première fois, le 31ème festival s’était vu confronté :

Nous savions que cette situation pouvait conduire, comme à LAMASTRE par exemple, à l’abandon de ce festival, et nous ne le voulions pas.

Pour la première fois depuis 32 ans, le FJEP avait envisagé de ne pas continuer en 2007. La décision unanime avait été de maintenir le festival avec la volonté de rester maître de ce qui se passe chez nous.